Zone de Texte:  Le Dr Bach 
 et sa médecine florale

 

Le Dr Bach (1886-1936), médecin et chercheur anglais, est surtout connu pour ses remèdes floraux, souvent appelés « Fleurs de Bach ».

 

Un médecin et chercheur classique

 

Pathologiste, chirurgien, biologiste, bactériologiste, immunologiste, homéopathe et chercheur, il avait mis au point des « vaccins » qui permettaient de lutter contre nombre de maladies chroniques, ainsi que des préparations homéopathiques encore utilisées de nos jours sous le nom de « nosodes de Bach » et qui ont permis de sauver plusieurs milliers de vies humaines, notamment durant la terrible épidémie de grippe de la première guerre mondiale.

Par ailleurs, il était tellement en avance sur la médecine conventionnelle que, dès 1924, il présenta au Congrès Britannique d'Homéopathie une communication intitulée « Rapport entre la toxémie intestinale et le cancer » ; ses conceptions sur le rôle de l'alimentation dans l'apparition du cancer commencent à peine à être comprises et appliquées.

 

Au début de sa carrière, il fut un médecin aux méthodes classiques ; enseignant à la faculté de médecine du centre hospitalier universitaire, maître de conférences à l'Université de Londres, il s'était constitué une très importante clientèle dans son cabinet de Harley Street, et il menait des recherches dans plusieurs laboratoires londoniens où il a accueilli plusieurs centaines de médecins du monde entier venus pour se former à ses principes et méthodes.

 

Le créateur de l’homéopathie florale

 

Il était toutefois persuadé que la guérison totale ne pouvait venir que d’un art médical lui-même parfait, et non pas des médicaments classiques ou d’une technique de soins homéopathique qui avait recours aux venins, aux poisons ou aux miasmes des malades. Il a donc mis au point un art de guérir en totale harmonie avec la nature et les forces de guérison des fleurs.

Le mode de préparation de ses remèdes apparente son art à l’homéopathie florale.

 

Zone de Texte: